La Créatrice de Bijoux

Biographie

La créatrice – Biographie

La joaillerie : une passion !

Patricia est bijoutière depuis 10 ans, elle a appris les bases de ce métier par apprentissage.
Transmission des gestes et techniques traditionnelles.
L’apprentissage de personne à personne est la meilleure façon d’être formée.
« Le métier manuel se perfectionne par la répétition du geste »
Fondre l’or, laminer, découper, souder, forger, limer, polir ; voici comment naissent les créations Rebola, une à une.
Avec à cœur de perpétrer le savoir-faire français.

Attirée par ce métier depuis toute jeune, j’ai démarré par cinq années dans un atelier de bijouterie dans la région de Poitiers. Le temps d’apprentissage était partagé entre des semaines d’école de bijouterie et des semaines en entreprise. Ceci permet de se rendre compte directement des réalités du métier et des exigences du monde professionnel.
Par la suite j’ai travaillé cinq années au sein d’une autre entreprise artisanale de création de bijoux, en Gironde. Mes diplômes en poche certes mais l’apprentissage continue tout au long de la carrière professionnelle.

Avec l’expérience j’ai appris à gagner du rythme à l’établi, à mieux cerner les différentes options lors de la conception d’un bijou.
La réparation a aussi été un excellent outil de perfectionnement car je découvre avec quelles opérations le bijoutier a réalisé l’objet et il faut le réparer avec doigté en en tenant compte.
Aujourd’hui Artisan Créatrice de Bijoux, je vous propose mes collections en argent et pierres naturelles. Les créations en or blanc et jaune sur-mesure et sur commande.

Rebola, ça vient d’où ?

À Poitiers j’ai découvert la capoeira.
Ce sport est un mélange de danse et d’art martial. Il était pratiqué au Brésil par les esclaves africains. En effet les colons leur interdisaient de se battre ou de pratiquer des mouvements de combat. Les esclaves leur donnaient alors l’apparence de danses folkloriques. Les mélanges de toutes ces pratiques ont donné la Capoeira. On peut y voir du jeu, de la danse et du combat. Aujourd’hui la capoeira se distingue des autres arts martiaux par son côté ludique et acrobatique. Elle est jouée deux à deux et accompagnée par des instruments, des chants et des frappements de mains.
Dans les clubs sportifs français on garde la tradition de donner un surnom à chaque élève. Rebola est le mien.
Quand je suis venue à Bordeaux pour travailler dans un nouvel atelier de bijouterie joaillerie j’ai continué ce sport. De là j’ai eu l’idée de créer un pendentif au modèle de l’instrument de musique principal utilisé dans la capoeira: le berimbau.

Ma collection Bijoux Rebola est née ainsi.